• Nous v'la bien!!

    Voilà un peu plus d'une semaine que nous avons quitté la paisible ile de La Graciosa. Dans un premier temps nous avons mis le cap sur Lanzarote. Un premier mouillage devant la plage d'un village nommé Quemada. Nous y sommes allé au moteur car très peu de vent et le mini souffle disponible au près (vent de face). Pour changé hein!! Nous ne sommes resté qu'une nuit sur ce mouillage car il était très rouleur et nous n'avons pas vraiment bien dormi! De plus l'eau était vraiment crado et ne nous donnais pas envie de nous baigner. Un dépot marron s'est même déposé tout du long de la coque sur presque 10 cm de hauteur.

    Du coup, on a levé l'ancre le mardi 6 en direction d'un autre mouillage plus abrité dans une belle baie: à la playa Blanca, toujours sur l'ile de Lanzarote. Vent de face, 2 noeuds de vent et rafales à 4 noeuds des fois!! Moteur et pilote! Quand on vous disais qu'on allait faire un tour du monde au près!!

    Nous sommes resté 4 jours à la playa Blanca à ne pas faire grand chose: couture des derniers rideaux et du taud de soleil, baignade et re-baignade, bronzage, sieste et re-re-baignade sous pretexte d'aller vérifier que notre ancre n'a pas bougé! C'était un mouillage très agréable, un peu rouleur le dernier jour car le vent et la houle s'étaitent levés mais sécurisant. Notre ancre n'a pas du tout dérapée. On s'améliore! Mais bon, il nous faut quitter le mouillage pour nous rendre dans un port pour faire le plein de course, il n'y a plus grand chose pour accompagner les patates!

     

    Nous v'la bien!!

    Très accueillant ce mouillage!

     

    Nous v'la bien!!


    Cap sur l'ile de Fuerteventura, le port de Gran Tarrajal au milieu de l'ile. Départ à 9h du mat' et arrivée à 17h. Une navigation un peu sportive: une grosse houle qui nous arrive par derrière, 15 noeuds de vent en moyenne avec des pointes à 20 et AU PORTANT!!!! Youhouhou! Par contre cela met fin à notre projet de tour du monde au près! Tampis! C'était un vrai plaisir d'avoir autre chose que du vent de face. Nous avons passé la journée à jouer avec les vagues pour partir au surf et voir le speedo (le compteur de vitesse) monter le plus possible. Nous avons fait des pointes à 7, 8 nds, alors que nous étions sous génois seul (le génois c'est la voile d'avant)! Bon, nous n'avons toujours pas pêché mais nous avons vu des poissons volant voler de vagues en vagues et des centaines de dauphins nous tourner autour et sauter partout dans la houle. C'était impressionnant de voir autant de dauphins partout. Bref, une très bonne journée de navigation.

    Qui malheureusement ne s'est pas très bien terminée. En arrivant au port j'ai sauté sur le ponton pour stopper le bateau et mettre les aussières (les bouts pour amarrer le bateau) et je me suis un peu fait mal au pied. Bon c'est pas grave, on met de la bombe d'Amélie et on va au port payer. Je claudique à l'aller et je claudique au retour mais je marche. Sauf que le lendemain matin, le dimanche, jene pouvait plus poser mon pied par terre tellement j'avais mal. Direction les urgences à Puerto del Rosario, 120€ aller retour de taxi! Ca commence bien! Heureusement après 4h d'attente et de transport dans les couloirs des urgences on m'annonce que ça n'est pas cassé, juste une petite fissure aux métastares ou un truc comme ça, un os du côté du pied. Mais il faut quand même platrer. Et me voilà immobilisée dans le bateau avec platre, piqures et béquilles. Imaginez un peu le tableau des béquilles dans le bateau ça va vous faire rigoler!! Du coup on va voir si on part toujours le 14 comme prévu ou s'il va falloir attendre encore un peu.

    Nous v'la bien!!

            Pas très pratique en bateau!

    Dans notre malheur on a quand même une bonne nouvelle, on a trouvé deux personnes pour faire la traversée Canaries-Cap vert et ensuite Cap vert-Brésil avec nous. Deux gars. Des allemands un peu roots. Ils sont partis d'allemangne à vélos pour arrivés au Maroc et de là en bateau pour les Canaries. Ils cherchaient un nouvel embarquement pour pouvoir continuer vers l'amérique du sud. Donc c'est cool ça. Il va falloir s'organiser eun peu pour gérer la place dans notre bateau qui n'est quand même pas très grand pour quatre. Surtout qu'il faut embarquer les deux vélos. Mais ça va être sympas je pense, ils ont l'air cool. La traversée des Canaries au Cap vert nous permettra de bien faire connaissance et de prendre nos marques à quatre avant de partir pour 20 jours de traversée de l'atlantique. Je pense que c'est mieux que de partir de suite pour longtemps avec des gens qu'on ne connais pas. Par contre il va nous falloir acheter deux fois plus de bouffe et de bouteilles d'eau qu'on ne sait pas trop où on va pouvoir les ranger! Notre cabine avant sera certainement transformé en range-bordel! Nous avons rendez vous avec eux à La Gomera autour du 9 decembre, cela nous laisse le temps de voir comment s'organiser au mieux.

    Désolé pour le peu de photos de cet article mais on n'en a pas fait beaucoup ces derniers temps. On se ratrappera la prochaine fois promis.

    « En attendantBeurre... »

  • Commentaires

    1
    Yann Del
    Mardi 13 Novembre 2012 à 19:19

    La classe les béquilles en bateau, mais bon ça fait parti de l'aventure! 
    Soutien maximum! 
    Moi sur la photo du mouillage très acceuillant, je distingue très bien une tête de mort dans les falaises... 

    2
    marion et damien
    Mardi 13 Novembre 2012 à 20:27

    Que d'aventures les jeunes !!! C'est sympa de pouvoir faire connaissance. Nous vous souhaitons que la coohabitation se passe bien. Bon rétablissement et bisous

    3
    jeanluc et annie
    Mercredi 14 Novembre 2012 à 12:28

    bon rétablissement pour le pied mais pendant les 20 jours de traversée je ne pense pas que tu feras un marathon sur le pont du bateau..Mais attention à la circulation du sang.Faites des achats  de fruits et eesayez de faire du pain cela occupe mais surtout c'est excellent.Les dorades coryphènes seront au rendez vous .BONNE NAV ET BONS CIELS ETOILES

    JEAN LUC ANNIE

    4
    olive et claudie
    Dimanche 25 Novembre 2012 à 18:00

    Nous pensions que les béquilles c'était plus pour le bateau à l'échouage . Bon, tu peux toujours faire de la déco sur plâtre !!!

    l'aventure continue, c'est bien on ne s'ennuie pas

    grosses bises

    Olive et Claudie

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :